Génération Instafood et Gratin de Courgettes

Instagram Food

NEON – La Folie Culinaire : Pourquoi la bonne bouffe nous obsède ?

Néon La Folie CulinaireCe mois-ci, j’ai l’impression que l’excellent magazine Néon me fait un clin d’œil avec son numéro spécial sur la Folie Culinaire, dans lequel il décrypte la « Génération Instafood ». Page 59, on peut y lire l’interview de Valentine Benoist, critique et responsable partenariat pour le guide du Fooding, qui nous dit entre autres que :

« Depuis un an et demi, sur les Instagram des 25-30ans, les photos de jolies assiettes pullulent »

« On est passé du « je suis ce que je mange », à « je mange donc je suis ». »

J’ai d’ailleurs découvert qu’une application mobile a même été développée tout spécialement ! Elle porte le joli nom, décidément très bien trouvé, de Instafood™ : « If you’re gonna show everybody what you’re eating, do it with style! A location based Food Photo App to let everyone know exactly where and when and What you Ate in that photo. »

Ça, c’est bien pensé !

Tu instragram ta food ? Attention il paraît que c’est moins bon après !

Pourtant, elle n’est pas nouvelle, cette tendance. Elle fait même l’objet de débats et d’études depuis un long moment. Pour preuve, cette étude¹, publiée en 2013 dans le Journal of Consumer Psychology, et très bien résumée dans l’article de The Atlantic : « Study : We’ll Enfoy Food More If You Don’t Instagram It »².

En gros et en français: voir des photos de nourriture avant de manger, nous couperait l’appétit. Cliquez pour tweeter

En substance, imaginer manger quelque chose déclencherait une sensation de satiété. C’est ce qu’ont découvert des chercheurs suite à une expérience plutôt fun :

1 – Prenez deux groupes de personnes. Aux premiers, demandez leur de noter différentes photos de nourriture selon leur capacité à les mettre en appétit puis donnez leur des cacahuètes. Aux seconds, donnez leur simplement des cacahuètes. Enfin, demandez leur à quel point ils ont apprécié les cacahuètes.

Résultats : Plus les personnes ont vu des photos de nourriture salée avant, moins elles ont apprécié leurs cacahuètes. En revanche, si elles ont vu des photos de sucré, elles auront davantage apprécié les cacahuètes. Ainsi, l’imagination causerait la satiété seulement si vous imaginez manger la même nourriture.

2 – Prenez deux nouveaux groupes de personnes. Faites la même expérience sauf qu’au lieu de demander à la totalité des premiers de noter les photos en fonction de leur saveur, demandez à une sous partie de noter uniquement et objectivement l’exposition des photos.

Résultats : Ceux qui ont évalué l’exposition des photos ont beaucoup plus apprécié leurs cacahuètes que ceux qui devaient évaluer la saveur des aliments photographiés.

Cacahuètes

En conclusion, en prenant le temps de photographier votre assiette et de la poster sur instagram avant de manger, vous ne prendrez pas autant de plaisir à la manger. Pendant tout ce temps, votre cerveau aura déjà commencé à en imaginer le goût, et certainement à l’idéaliser, mais surtout, aura déjà déclenché une sensation de satiété.

Ceci dit, vous pouvez toujours prendre et poster la photo en vous contraignant à ne pas penser à quel point ça à l’air bon mais plutôt en vous focalisant sur l’esthétique de votre photo. D’ailleurs, la toile regorge de tutos pour mieux instagrammer sa food, comme par exemple cet article du Dailymail qui vous explique comment sublimer vos photos food toutes nazes en 12 étapes. Et oui, c’est tout un art !

Docteurs, ça fait quoi si on poste une photo de son assiette après l'avoir mangée ? #devoiraccompli Cliquez pour tweeter

Et vous, vous êtes plutôt avant ou après  ?

Quel heureux hasard que la publication de ce dossier spécial alors que je dévoile tout juste mon site et ma série #devoiraccompli qui consiste, au-delà d’une esthétique tout à fait subjective, à prendre le contrepied de cette tendance en photographiant des assiettes vides.

→ Gratin de courgette aux trois légumes et trois fromages : MIAM !!!

 

Références :

¹ « Satiation from sensory simulation: Evaluating foods decreases enjoyment of similar foods »

² « Study : We’ll Enfoy Food More If You Don’t Instagram It »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *